bendola canyon extrême

Canyoning extrême La Bendola: le plus long canyon d’Europe

2 JOURS – 1 NUIT

  • 1 nuit en  yourtes ou gîte
  • 1 dîner
  • 1 petit déjeuner
  • 2 piques-nique
  • 2 jours encadrement
  • Le matériel

PRIX: 200€

Pour réserver un chèque de 30% d’arrhes est à envoyer à:
AET NATURE 392 Chemin du Foussa  06540 Breil-sur-Roya.

RENSEIGNEMENT ET RÉSERVATION

7/7j  de 8h à 21h  tél: 04 93 04 47 64

Formulaire de contact

Vous prenez un canyon de 15km de long et de 1500m de dénivelé, vous y ajoutez 35 rappels et un bivouac dans le « Hilton » du coin, laissez Mariner 2 jours et servir avec AET Nature !!

Pour réussir cette aventure:

Bien se préparer physiquement et mentalement pour aborder le plus long canyon d’ Europe dans les meilleures conditions. Pratiquer une activité sportive régulièrement. Ne pas avoir peur du vide, être familiarisé avec la technique de descente en rappel. Nous vous conseillons d’arriver la veille, le départ se faisant le matin très tôt. 

PROGRAMME

Déroulement du séjour

Jour 1:

Départ du village de Breil sur Roya à 4h en voiture pour rejoindre l’arrivée du canyon à côté du village de Saorge ou nous laisserons un véhicule pour la navette du retour. Nous rejoindrons le départ via Fontan, La Brigue et la route de l’amitié (35kms dont la moitié sur terre). Un sentier conduit au début du canyon en 10 mn. La descente s’effectue en 10h. Elle comprend une succession de rappels peu ou pas aquatique et des portions de marche qui nous permettrons d’arriver au bivouac vers 18h.

Jour 2:

Après une nuit de repos nous continuerons notre descente dans un univers grandiose composé de marche et de longs biefs à franchir à la nage. Durée 6h.

Dates:

 Les week-ends de Juin et Septembre. Dates libres Juillet, Août.

Prix: 

200€  par personne

Compris:

Dîner, nuitée et petit déjeuner, 2 pique-niques, l’encadrement pour les 2 jours, les transferts pour arriver au départ du canyon, la location du matériel, l’assurance RC civile agence de voyage.

Non compris:

Le voyage aller retour pour arriver à Breil sur Roya, le sac de couchage, la couverture de survie, les boissons, les dépenses personnelles.

Difficulté:

Etre en très bonne condition physique, ne pas avoir peur du vide, savoir nager

Equipement:

 Le bivouac

Restera dans toutes les mémoires le service du « hilton » aussi !! Se munir d’un petit sac de couchage ordinaire il vous permettra de dormir confortablement sur la combinaison protégés par une couverture de survie.

Nous ferons des photos avec nos appareils celles-ci vous seront données à la fin du canyon.  

Tenue de sport, survêtement pour le bivouac, sac de couchage (léger et de petit volume) couverture de survie.

Les groupes par guide sont composés de 8 personnes. En nous contactant nous vous indiquerons l’état des réservations, la composition des groupes ainsi que les disponibilités en fonction de l’hébergement que vous souhaitez. 

Bivouac dans le canyon

Dans la famille canyoning il faut demander canyoning extrême  et vous obtiendrez la carte du canyon  de la Bendola. Je vais le présenter c’est une tâche ardue tant il y des choses à dire allez c’est parti.. Il est 2h30 du matin am pour les anglophones eh oui il faut déjà se lever la journée promet d’être longue. La veille au soir nous avons méticuleusement préparé les sacs quel travail ! Il ne faut surtout rien oublier, les cordes, les combinaisons, les baudriers, les longes, les casques, le matériel de secours et d’équipement, les sacs de couchages, les vêtements de rechange, les frontales, la nourriture, les bouteilles d’eau, les couvertures de survie, la pharmacie complète, la radio, les mousquetons, le marteau, les spits (ça peut servir), les vêtements secs, un camping gaz, des sacs en plastique. Le petit déjeuner il doit être copieux car le repas de midi est loin et sera composer de sandwichs et de fruits. Les voitures sont chargées et nous allons regagner l’arrivée du canyon pour laisser une voiture. Et la route continue dans un premier temps asphaltée puis en terre, un vrai casse voiture! Nous arrivons enfin aux anciennes casernes  à 2000m d’altitude. Et c’est reparti avec la matériel chacun prend son sac, sa combinaison que nous ne mettrons pas tout de suite. Une petite randonnée permettra de rejoindre le début de la descente de canyon extrême La Bendola, elle est là sous nos yeux déroulant ses méandres qui s’étalent à perte de vue. Une fois arrivés dans le lit du torrent on enfile les combinaisons, le guide s’équipe et va donner les consignes de sécurité. Tout le monde écoute religieusement chaque éléments de sécurité ils vont devoir les appliquer durant 2 jours. La marche dans le canyon est parsemée d’obstacles pour rejoindre le premier rappel un bon prélude aux 35 rappels sur corde qui vont suivre. Tout le monde met la main à la pâte, ranger les cordes après chaque descente, s’aider les uns les autres. On ne va pas vite, c’est un gage de bon déroulement de la descente, mais on ne perd aucun instant, tout doit être rationnel. La bonne humeur prévaudra, elle évite le stress et le temps s’écoule avec harmonie. Un petit arrêt en fin de matinée pour atteindre dans les sacs les vivres de course. L’après-midi sa repart avec de grandes verticales qui frôlent les 50m. Ce n’est que vers les 18h que l’on rejoint le bivouac j’en vois qui ne sont pas mécontents d’être arrivés, le guide non plus. Vite un petit feu il n’y a rien de tel pour oublier la fatigue. Le dîner toujours un peu spartiate avec sans doute des pâtes au programme et un petit désert surprise. Et la nuit arrive le Hilton du coin ouvre ses portes avec les couvertures de survie et les sacs de couchages faites de beaux rêves.  On ouvre les yeux réveillés sans doute par le bruit de l’eau, les gestes sont plus lents on a du mal à revenir dans le canyoning. Le deuxième jour ne ressemble pas au premier, pas de corde mais une succession de marches et  de nage dans des biefs qui peuvent avoir 100m de long. Le paysage est grandiose, les parties encaissées par manque de lumière augmentent le côté aventure et extrême enfin vous étiez prévenus…Le pont de Castou marquera le point ultime celui à partir duquel vous pourrez dire « j’ai fait le Canyon de la Bendola » A très bientôt                                Dorian et Michel   Moniteurs canyon